Mistral AI : La nouvelle licorne de l’IA générative en Europe veut lever 600 M$

Sophie Laurent

La rédaction vous résume l’article :

  • Mistral AI devient une licorne après une levée de fonds de 385 millions d’euros, valorisant la start-up à 2 milliards d’euros.
  • La start-up prévoit une nouvelle levée de fonds de 600 millions de dollars, ce qui porterait sa valorisation à 6 milliards de dollars.
  • Les cofondateurs Arthur Mensch, Timothée Lacroix et Guillaume Lample visent à créer un leader européen de l’IA générative.
  • Partenariats stratégiques et intégration des modèles Mistral AI avec Microsoft et Databricks renforcent leur position sur le marché.

Un départ foudroyant

En quelques mois seulement, Mistral AI s’est imposé comme un acteur majeur de l’intelligence artificielle (IA) générative en France et en Europe. Fin décembre dernier, la start-up a atteint le statut de licorne grâce à un tour de table de 385 millions d’euros. Aujourd’hui, selon le Wall Street Journal, Mistral AI serait en train de finaliser une nouvelle levée de fonds de 600 millions de dollars, ce qui triplerait sa valorisation, la portant à environ 6 milliards de dollars.

La première levée de fonds de Mistral AI, réalisée alors que la start-up n’avait qu’un mois, a atteint un montant record de 105 millions d’euros pour la France. Dirigée par le fonds américain LightSpeed Venture Partners, cette levée témoignait de la confiance des investisseurs dans la vision des cofondateurs Arthur Mensch, Timothée Lacroix et Guillaume Lample. Ils ambitionnent de créer un champion européen de l’IA générative pour rivaliser avec les géants américains du secteur. Parmi les investisseurs figuraient des personnalités telles que Xavier Niel, Rodolphe Saadé et Eric Schmidt, ainsi que plusieurs fonds européens.

Des ambitions claires et déterminées

Outre une expertise solide en deep learning et en IA générative, les trois cofondateurs de Mistral AI se distinguent par leur détermination. Arthur Mensch, PDG de la start-up, a plaidé pour un soutien accru aux acteurs de l’IA en France lors de sa participation à Viva Tech, face à Emmanuel Macron. Mensch fait également partie de la “Commission de l’intelligence artificielle” créée par Élisabeth Borne, aux côtés de personnalités telles que Luc Julia et Yann Le Cun. En mars dernier, Le Cun a remis au gouvernement un rapport intitulé “IA : notre ambition pour la France”, proposant des recommandations pour faire de la France un leader technologique dans le domaine de l’IA.

Lire aussi  Levées de fonds en série : les start-ups européennes franchissent de nouveaux sommets

En décembre dernier, Mistral AI a annoncé le lancement de Mixtral AI, son second modèle open source, ainsi qu’une levée de fonds de série A de 385 millions d’euros, valorisant l’entreprise à près de 2 milliards d’euros. Cette levée a été menée par Andreessen Horowitz, avec la participation de fonds tels que LightSpeed Venture Partners, General Catalyst, et des entreprises comme Salesforce, BNP Paribas et CMA CGM.

Vers une série B de 600 millions de dollars ?

En 2024, Mistral AI continue son ascension. En mars, la start-up a dévoilé Mistral Large, lancé « Le Chat », un assistant conversationnel, et annoncé un partenariat de distribution avec Microsoft. Databricks a également révélé sa participation au financement de série A de Mistral AI et l’intégration des modèles de la start-up à sa plateforme Databricks Data Intelligence.

Mistral AI affiche clairement ses ambitions mondiales et recherche activement des fonds pour les soutenir. Alors que l’annonce d’une série B était attendue, les spéculations initiales évoquaient un montant d’environ 600 millions de dollars. Le Wall Street Journal rapporte que les investisseurs historiques General Catalyst et LightSpeed Venture Partners pourraient participer, bien que cela n’ait pas été confirmé par les parties concernées. Mistral AI, de son côté, n’a pas souhaité commenter ces informations.

Avec une valorisation à 6 milliard de dollars et une vision ambitieuse et une trajectoire ascendante impressionnante, Mistral AI continue de redéfinir les standards de l’IA générative en Europe, consolidant ainsi sa place parmi les leaders mondiaux du secteur.

#MistralAI #IntelligenceArtificielle #Licorne #LevéeDeFonds #StartUp #Technologie #Innovation

Partagez avec vos amis !

Facebook
Twitter
WhatsApp
LinkedIn

Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités

A lire aussi