Les écoles canadiennes déclarent la guerre à Instagram, TikTok et Snapchat

Sophie Laurent

L’essentiel :

  • Des écoles canadiennes attaquent Instagram, TikTok et Snapchat, les accusant d’être responsables des problèmes d’apprentissage et de dépression chez les élèves.
  • Instagram a lancé un outil pour contrôler le temps d’écran des jeunes, mais malgré ces efforts, les écoles réclament des dommages-intérêts pour perturbations des élèves et du système éducatif.
  • Les écoles soulignent l’impact irréfutable des réseaux sociaux sur le système scolaire et appellent à une responsabilité accrue des entreprises de réseaux sociaux ainsi qu’à davantage de ressources pour la santé mentale.

Des écoles canadiennes montent au créneau

Des écoles canadiennes expriment leur inquiétude quant à l’impact négatif d’Instagram, TikTok et Snapchat sur leurs élèves, les accusant de contribuer aux problèmes d’apprentissage et de dépression.

Instagram prend des mesures pour contrôler le temps d’écran

Instagram lance un outil visant à contrôler le temps passé sur l’application, notamment chez les jeunes. Depuis le 18 janvier, une notification incitant les utilisateurs de moins de 18 ans à fermer l’application entre 22h et 4h apparaît après 10 minutes d’utilisation des Réels ou de la messagerie.

TikTok sous le feu des critiques

La Suisse inaugure une clinique privée dédiée à la lutte contre l’addiction à TikTok, accueillant des jeunes de 18 à 25 ans pour les aider à réduire leur temps d’écran et trouver un équilibre dans leur quotidien.

Des préoccupations persistantes malgré les mesures prises

Malgré ces initiatives, des problèmes d’addiction et de santé mentale continuent de préoccuper les jeunes, suscitant des critiques de la part des écoles canadiennes à l’égard des réseaux sociaux.

Des poursuites lancées contre les réseaux sociaux

Ces écoles engagent des poursuites contre les plateformes sociales, estimant que leur impact sur le système scolaire est « irréfutable » et réclamant des dommages-intérêts pour perturbations des élèves et du système éducatif.

Appel à une responsabilité accrue

Les écoles exigent une prise de responsabilité de la part des entreprises de réseaux sociaux et appellent à des mesures plus importantes pour soutenir la santé mentale des élèves et renforcer les ressources éducatives.

Lire aussi  Supprimer le virus Shbzek - Guide de réparation

Un cri d’alarme pour une meilleure protection des élèves

Cette initiative souligne l’urgence de protéger les élèves contre les effets néfastes des réseaux sociaux et met en lumière la nécessité d’une action concertée pour garantir un environnement éducatif sain.

#INSTAGRAM #SNAPCHAT #TIKTOK

Partagez avec vos amis !

Facebook
Twitter
WhatsApp
LinkedIn

Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités

A lire aussi