Paiement sans contact sur mobile : les utilisateurs toujours en désamour ?

2

Paiement mobile sans contact

Bien que la plupart des banques en France propose aujourd’hui une fonction de paiement sans contact (NFC) sur leurs nouvelles cartes bancaires, son utilisation parait encore assez timide sur le territoire. Effectivement selon un sondage Syntec Numérique – Odoxa de janvier 2015, 57 % des Français sondés trouvent le paiement sans contact de manière générale plutôt inutile (que ce soit par carte ou mobile).

Faisons un peu le point sur un développement qui semble encore présenter un intérêt limité pour les Français.

 

Le déploiement du paiement sans contact sur mobile

L’arrivée du paiement sans contact s’est malgré tout démocratisé sur mobile avec le buzz Apple Pay. Ce service de paiement mobile proposé par Apple depuis 2014 aux Etats-Unis, et arrivé en Europe en juillet dernier, a vraiment ouvert la voie du smartphone comme carte de crédit.

Visa, Orange, La Poste… d’autres acteurs, de plus en plus nombreux et variés tentent désormais de se faufiler dans la brèche qui semblait pour tous une opportunité business très porteuse.

pour blog 2

L’application « Apple Pay » de Apple

On pourrait ainsi croire que l’arrivée du paiement sans contact depuis son mobile allait réconcilier les utilisateurs avec ce mode de transaction. Mais, malgré les disparités au sein de la population française, le chemin est encore long, et les cœurs à faire chavirer restent nombreux.

 

Un sentiment d’insécurité

Un des facteurs les plus importants freinant les utilisateurs est sans nul doute le sentiment d’insécurité à payer avec son Smartphone, sûrement à cause du manque de communication sur le sujet. Le Groupement des Cartes Bancaires précise d’ailleurs que la moitié des clients en France sont réticents parce qu’ils pensent que ce n’est pas un moyen sûr.

De ce fait, la pédagogie devient donc le fer de lance pour l’ensemble des acteurs présents ou à venir sur le marché de ce paiement mobile sans contact. Même si la partie n’est pas gagnée, Orange avance sur le sujet en proposant Orange Cash : une application qui propose une carte bancaire virtuelle à usage unique, ne nécessitant plus d’enregistrer ses coordonnées bancaires et qui se recharge très facilement.

L'application Orange Cash, sécurisée avec Visa

L’application Orange Cash, sécurisée avec Visa

D’un point de vue technique, il semble certain qu’un portable soit plus sûr qu’une carte bancaire, les données pouvant être davantage cryptées. Il est également, plus difficile en règle générale de voler un portable à quelqu’un (on y est tellement accroché, dans les deux sens) qu’un portefeuille contenant, entre autres choses, une carte bancaire.

 

Un intérêt encore mal perçu par la population

Au-delà de la sécurité, les utilisateurs semblent peu intéressés par un paiement avec leur mobile. Comme annoncé au début de cet article, 57% des français interrogés dans le sondage Syntec Numérique – Odoxa trouvent le paiement sans contact de manière générale (par carte ou mobile) inutile. Partant de là, on comprend aussi que l’un des enjeux de la communication est de démontrer la facilité, la simplicité ou encore le gain de temps permis grâce à ce moyen de paiement.

Une autre étude menée par OpinionWay et Tilder fait ressortir que 81% des français n’ont pas l’intention d’utiliser leur smartphone comme moyen de paiement, dont 45% n’étant « pas du tout » prêts à payer ainsi.

Alors un désamour, pas vraiment, parlons plutôt de désintéressement, expliqué notamment par une communication peut-être encore trop faible à ce sujet.

 

Raviver la flamme dans le cœur des utilisateurs

Face à cette pénétration encore timide, les acteurs trouvent des parades marketing afin d’inciter leurs clients à utiliser leur mobile pour payer sans contact. Orange Cash propose par exemple des réductions et des bons plans à ses utilisateurs pour apporter une valeur ajoutée à l’utilisation de ce mode de paiement.

L’idée de cette sorte de carte de fidélité fait son bonhomme de chemin et doit encore faire ses preuves, mais les nouveaux entrants sur le marché pourraient bien s’en inspirer, à l’image de la start-up lyonnaise PWYP (Pay With Your Phone), lancée par 3 copains d’école qui a vue le jour grâce à une levée de fond sur Kickstarter.

PWYP - Vos paiements mobiles vous offres des réductions

PWYP – Vos paiements mobiles vous offres des réductions

Reste qu’un élément a échappé aux acteurs : les commerçants. L’objectif est d’en convaincre toujours plus sur l’intérêt et l’avantage qu’ils ont à intégrer cette méthode de paiement. Effectivement c’est l’une des premières étapes pour continuer et accélérer le développement du paiement mobile sans contact, en passant par les boutiques et commerces de ville.

 

Finalement, on remarque que l’attrait pour ce nouveau moyen de paiement reste limité, mais avec un nombre de Smartphone équipés de NFC en hausse de 17,5% entre janvier 2015 et septembre 2015 (selon l’Observatoire NFC & du sans contact), on peut penser que le paiement mobile commence à devenir une fonctionnalité courante, voire native, du smartphone.

L’adoption reste donc lente et convaincre les acheteurs s’avère être un chantier bien plus complexe que ce que les professionnels avaient pensé jusqu’ici.

 

Et vous, payez avec votre mobile chez le commerçant du coin, une bénédiction ou plutôt une aberration ?

Charger les commentaires

2

Commentaires

  1. marie Répondre

    « D’un point de vue technique, il semble certain qu’un portable soit plus sûr qu’une carte bancaire, les données pouvant être davantage cryptées. »
    Hmmm ça vous semble peut-être certain mais ce n’est ni plus ni moins sûr qu’une carte bancaire, puisque c’est exactement le même type de cryptographie qui est utilisé.

Laissez un commentaire :

  • (will not be published)