Google veut briller au pays des objets

1

Google_au_pays_des_objets

La valeur ajoutée des objets connectés est moins dans la capacité à communiquer avec le smartphone que dans la capacité des objets à communiquer entre eux.

Le four de demain devrait par exemple être capable de s’autoprogrammer en collectant lui-même une recette via un autre objet connecté. De la même manière, votre chauffage devrait pouvoir communiquer avec vos fenêtres afin de connaître l’ensoleillement du jour, etc. C’est en tout cas la vision de Google.

Pour ce faire, l’ensemble des objets doivent avoir une plateforme commune et un langage commun. C’est précisément ce qu’a présenté Google lors de sa conférence annuelle Google I/O, le 28 mai. Baptisé Brillo, ce nouveau système d’exploitation est, sans surprise, un nouveau dérivé d’Android.

A l’inverse des précédents (Android Auto, Android TV ou encore Android Wear pour les montres connectées), ce système se destine à l’ensemble des objets et non pas seulement à une typologie d’objets. La promesse de valeur est de normaliser et donc de faciliter les échanges de données entre les objets. Bien sûr, la filiation avec Android facilite l’usage de vos objets avec votre smartphone – à condition, bien sûr, que celui-ci soit sous Android.

L’annonce de Google a été complétée par la présentation de Weave, un protocole de communication maison «cross plateform» spécialement conçu pour les objets connectés. En complément de Brillo, qui est donc le système d’exploitation, l’idée de Weave est de donner un langage commun à tous les objets. Idéal pour faciliter la discussion!

Le géant de Moutain View n’est pas le premier à proposer une plateforme ou un protocole. Cependant, c’est l’un des premiers acteurs mondiaux à proposer une combinaison des deux et à disposer d’une base installée de smartphones aussi importante. Brillo sera présenté aux développeurs au troisième trimestre de cette année et Weave au trimestre suivant.

Bien sûr, comme à son habitude afin de conquérir très rapidement une masse critique de développeurs, Google distribuera le tout gratuitement.

Charger les commentaires

1

Commentaire

Laissez un commentaire :

  • (will not be published)