Comment l’art numérique se nourrit des erreurs ?

0

1898677_798586690858_7136798188640699278_o

Le Glitch Art est un mouvement 2.0 basé sur une défaillance électronique ce qui entraîne un dysfonctionnement du matériel informatique, qui occasionne à son tour des répercussions sur les logiciels, les visuels, ou encore sur les fichiers sonores.
Le Glitch Art est donc l’esthétisation d’erreurs analogiques ou numériques, comme des artéfatcs ou des bugs, par corruption de code, de données ou de manipulations d’appareils électroniques. Pour mieux comprendre ce que signifie le terme « Glitch » il est supposé qu’il dérive d’un mot Allemand « glitsching » signifiant « glissant », un terme plus communément appelé  » Datamoshing » dans l’univers du digital.

broken_dimension_07
IMG_56533068465457
fragmented-memory-process-phillip-stearns-glitch-textiles-05

Virtually Unconscious from PeterClark on Vimeo.

Le Glitch Art n’est pas seulement une pratique très fermée puisqu’elle surfe  désormais sur la tendance des Apps et du Web. Comme ces applications qui vous permettent de glitcher n’importe quoi ou n’importe qui à la manière de votre instagram totalement crashé à cause d’un champ de force électromagnétique inconnue.

APPGLITCH

Ici pour Android
Ici pour IOS

Le mouvement glitch a lui aussi son propre festival, organisé à Chicago. Chaque année les artistes se réunissnet pour exposer leurs expérimentations sur quelques jours. Le festival se prononce comme »Noise & (dirty) New-Media Event ».

411359_457209821004871_306322172_o
Picture_12_detail_em
459063_457210424338144_1208005920_o

Au fait, certains artistes vous confectionnent quelques bouquins pour mieux s’y retrouver dans ce champ d’astéroïdes pixélisé, sur ce qu’est le Glitch Art ainsi que son processus de réalisation.

book

C’est ici pour les bouquins
AH ! Et là c’est des coussins pour votre canap’

Le Glitch Art n’est pas seulement un art pour les NERDs aux ambitions artistiques, il est aussi un genre musical bien précis rattaché à la musique électronique (forcément) sous le nom d’IDM (Intelligent Dance Music). Le concept étant de convecoir des morceaux musicaux avec différentes machines entre elles branchées par câblage pour obtenir des sons particulièrement unique. Et tout ça pour former une seule track. Voici quelques artistes en référence au mouvement Glitch Art sonore dixit IDM.

1402883_10151973529714761_1459860943_o

Richard Devine

link vers le Soundcloud

Alva Noto aka Carsten Nicolai

Alva Noto – unitxt/univrs (Derivative Version) from Derivative on Vimeo.

Ryoji Ikdea

Ryoji Ikeda: datamatics [ver. 2.0] (2006) from Forma on Vimeo.

Comme beaucoup d’étiquettes de genres musicaux, le terme IDM tend à disparaître et à se morceler. IDM étant un terme qui sous-entend que le reste de la dance music n’est pas intelligente, il tend à être remplacé progressivement par les termes braindance, électronica ou encore le Glitch.

Charger les commentaires

Laissez un commentaire :

  • (will not be published)