CMSday – l’Open Source au service de votre stratégie digitale

0

cmsday

Le 17 juin dernier se déroulait à Paris le CMSday, une journée consacrée aux solutions de gestion de contenus Open Source. Cette année, deux axes majeurs étaient donnés, l’un technique avec des conférences orientées sur les CMS et leur spécificités, l’autre autour du contenu lui-même et ses mode d’affichages.

De nombreux protagonistes présents, pour offrir une concentration assez intéressante en termes de technologies et d’approche aux problématiques d’un public aux profils très variés. Vous pouvez bien évidemment retrouver l’ensemble des informations relatives à l’édition 2014 (ainsi que la précédente) sur leur site (à noter que les que les vidéos et les supports seront bientôt disponible sur le site).

Ainsi voici un petit résumé des conférences auxquelles nous avons assisté et qui ont retenu notre attention.

Valoriser son contenu avec un CMS nouvelle génération : La plate-forme eZ Publish pour vos stratégies digitales

L’atelier s’articulait autour de la relation contenu / utilisateur.
Il est possible de segmenter les utilisateurs (via inscription par exemple) et de nourrir par la suite un CRM.
eZ Publish offre également la possibilité d’avoir une analyse en temps réel de la consommation des utilisateurs sur le site, sur quelle page ils se trouvent, ce qu’ils regardent, via une interface intégrée au back office et ainsi de leur offrir une meilleure expérience en ciblant le contenu qui leur est affiché.

Comment mettre en place une WebFactory ?

Cet atelier proposait de balayer l’ensemble des axes à prendre en compte pour initier une usine à site pour ensuite amener une suite d’exemples concret.

Contenu :

  • Contenu structurés
    • Sites étanches, ou doit-on avoir des remontées entre les sites ?
    • Contenus de références, retrouve-t-on du contenu identique entre les sites ?
  • Utilisateurs
    • Quels rôles doivent être mis en place ?
  • Permissions
    • Quels sont les permissions pour chaque type d’utilisateur ?

Code :

  • Thèmes et styles
    • Le code source est-il propre à chaque site ou commun ?
    • Les sites évoluent-ils séparément ?
  • Gabarits
    • Quel doit-être le niveau de personnalisation de chaque site ?
  • Modules fonctionnels

Industrie :

  • Modélisation
    • Format des modèles ?
  • Déploiement
    • Autonomie des équipes ?
  • Administration
    • Un BO par site ?
    • Un BO global ?

Un atelier qui permet au final de se rappeler un ensemble de bonnes questions à se poser sur un sujet pouvant être très structurant techniquement pour un projet. Cette anticipation pour maitriser au mieux toutes les composantes humaines et le contexte global d’utilisation de votre « usine à sites ». Celle-ci devra en effet évoluer et le scénario conçu devra supporter un ensemble qui prend parfois des dimensions très importantes.

SEO Mobile

Un rappel de bonnes pratiques élémentaires et des bonnes questions à se poser. Thème mobile, comportement responsive ou site mobile dédié amènent leur lot d’avantages et d’inconvénients (duplicate content possible, performances, maintenance plus lourde, … etc)  dont il faudra être vigilant pour rester en phase avec les recommandations élémentaires de nos moteurs de recherches habituels.

Une occasion de rappeler bien sûr l’inévitable tendance d’un Internet sorti depuis bien longtemps de nos simples écrans desktop mais également quelques chiffres et sa considération par Google. A ce propos, si ce n’est pas encore fait, n’hésitez pas à aller faire un tour sur une initiative portée, entre autres, par le géant américain : Our mobile planet

Dans les rapides rappels techniques :

  • Attention au sitemap mobile
  • Penser à un Doctype correctement implémenté
  • Les plans de redirections à bien anticiper jusqu’au niveau du mobile (rien de plus désagréable que d’être redirigé vers une page d’accueil depuis son mobile)
  • … et plein d’autres !

Globalement, il faudra retenir selon nous que « la partie mobile » de votre site doit pleinement s’inscrire dans la stratégie et les recommandations SEO de vos sites web et ne plus être un simple chapitre. Outre le fait de d’abord viser un meilleur positionnement, c’est une approche plus qualitative pour une meilleure expérience utilisateur qu’il faut privilégier à travers très souvent des questions simples.

Rich snippet

La recherche universelle :

  • rassemble l’ensemble des recherches possibles sur le web, image, recherche, vidéo…
  • il ne faut plus forcément être le premier (même si ça reste une bonne idée), il faut avant tout être présent partout et mettre en avant son contenu.
    •  contenu
    •  image
    •  vidéo

Pour faciliter la mise en avant de notre contenu, il faut structurer les données. Les microdatas permettent de décrire les informations présentent dans les données. Shema.org permet entre autre de gérer ce type d’information. Yahoo, Bing et Google ce sont entendus sur ces spécifications et se concentrent sur les :

  • avis
  • personnes
  • recettes (temps de préparation, calories, image, l’auteur…)
  • fils d’Ariane
  • produits (son nom, sa marque, son image, son prix…)
  • évènements (date, artiste…)

L’affichage dans les moteurs de recherche est alors amélioré et plus complet, avec des mises en avant des différents types de contenu ciblés.

Au delà du formatage visuel, votre contenu est votre identité (lire à ce propos le résumé de l’atelier « My digital is rich »). Il est donc primordial de le diffuser à grande échelle et ainsi de vous offrir la plus grande visibilité possible.

My digital is rich

Pourquoi les marques nous racontent des histoires ?

  • parce qu’on aime les histoires
  • c’est de l’émotion, du rêve, de l’aventure
  • le storytelling permet de capter l’attention des utilisateurs/lecteurs

Ce n’est pourtant pas un concept nouveau (Citroën, « La croisière jaune »), mais le digital et les réseaux sociaux permettent plus facilement de produire des histoires, en incluant les individus dans le dispositif.
Nous sommes dans un écosystème qui produit du contenu – les marques doivent créer leur contenu, pour maitriser leur audience, c’est ce qu’on nomme le brand content. On ne parle pas directement du produit, mais on s’adresse aux consommateurs, on installe une relation avec eux.
Le contenu est intéressant avant d’être intéressé. Il doit pouvoir vivre sans la marque (mais c’est mieux avec). Ça doit être un univers pérenne – 2 ans pour le mettre en place environ.

On l’a vu pendant la conférence « Rich snippet », diffuser correctement son contenu est primordial, mais il est tout aussi intéressant d’utiliser les outils à l’œuvre dans le digital (les réseaux sociaux, les moteurs de recherche…) comme éléments prenant part à la constitution de votre contenu lui-même et ainsi de toucher plus facilement vos utilisateurs.

Tendance webdesign 2014

Comme son nom l’indique cette conférence traitait des dernières tendances du webdesign, et principalement de l’influence du mobile sur la conception web globale.
Les concepts énoncés étaient :

  • le contenu reste central mais doit être court (environ 160 mots sur une page), au delà on perd 50% des lecteurs
  • les images, les infographies les vidéos sont extrêmement importantes pour capter les utilisateurs
  • « mobile first » – on commence la conception d’un site par sa version mobile et on l’enrichit en développant les versions tablettes et desktop
  • les menus full screen prennent de plus en plus place également sur les versions desktop des sites, avec une approche très graphique des typographies
  • mise en place d’image de fond ou de vidéo en plein écran

Encore une fois, le contenu est au centre de toutes les attentions. Qu’il soit sous la forme de texte, d’image ou de vidéo, quelque soit la technologie employée, le style graphique déployé, les évolutions graphiques de ces dernières années sont là pour pour le valoriser, pour faciliter sa visibilité au sein de vos dispositifs digitaux.

Pour conclure

Un dernier mot toutefois car on a également apprécié l’atelier sur l’accessibilité, présenté sous la forme, plutôt sympa, des 10 commandements à respecter pour louper le sujet sur votre projet. Encore une fois un bon récapitulatif de bons points à bien garder en tête.

On pense également à une table ronde intéressante sur la diffusion de contenus personnalisés (De la diffusion à l’interaction), avec au sujet l’impératif pour les marques d’apporter du contenu toujours plus personnalisé et d’une manière bien évidemment ciblé. Agréger de la donnée en permanence, la rendre disponible pour tous dans l’entreprise, l’organiser et l’exploiter le plus simplement sont autant de vecteurs indispensables à cette personnalisation et devinez quoi ? Les CMS sont des rouages indissociables de ces flux bien souvent !

Nous en avons forcément oublié et ce n’est pas volontaire, car nous n’avons bien sûr pas pu être présents à l’ensemble des prises de paroles de la journée. Une événement dans lequel on vous encourage à vous rendre dès les prochaines éditions !

Charger les commentaires

Laissez un commentaire :

  • (will not be published)