Cannes Lions, 60 ans de festival, une multitude de catégories !

1

Une

Le Festival de la Publicité s’est terminé il y a quelques jours à Cannes, ce fut pour certain l’occasion de retrouver et d’analyser les dispositifs les plus drôles, intelligents et surprenants croisés cette année. Pour les autres, une grosse semaine de rattrapage. Et parmi les très nombreuses catégories présentées, la partie Brand Content a retenu particulièrement mon attention cette année.

En dehors de l’excellent  Grand Prix dans cette catégorie, The Beauty Inside, que vous avez surement vu pour Samsung et Intel, réalisé par l’agence américaine Pereira & O’Dell San Francisco, vous pourrez apprécier :

  • Une manif de fourmis, avec le projet The Ant Rally, réalisé pour WWF par l’agence BBDO Düsseldorf
  •  Un long métrage humoristique pour la marque de bière Kokanee avec l’agence Grip limited,  The movie out There.
  • Une tube drôle et décalé pour  la sécurité des trains en Australie, réalisé par McCann Melbourne : Dumbs ways to die. Pour voir le clip (Grand Prix catégorie Film) c’est par ici.

Un palmarès très éclectique, dominé par les agences américaines, avec néanmoins un Lion d’Or pour la France dans cette catégorie:

Ce que l’on peut retenir cette année selon Olivier Apers (Directeur de la Création chez BETC) c’est que globalement, pour intéresser, la publicité doit servir les personnes (interactivité, appli iphone, dispositif de partage…).

C’est une vérité pour les nouveaux médias mais c’est aussi vrai dans les campagnes traditionnelles comme le démontre la série d’affiches Bench (Grand Prix catégorie. Outdoor) pour IBM, conçue par l’agence Ogilvy France.

On parle souvent de dispositifs digitaux, mais on aime aussi les bonnes affiches, surtout quand elles sont interactives, et qu’elles sont conçues par une agence française ! (bon ok, le DC n’est pas français…)

En regardant l’ensemble du palmarès, on se rend compte que les Lions ne sont plus là pour vendre. Ils préfèrent « défendre, sensibiliser, protéger », c’est plus valorisant ! Servir les gens, c’est aussi servir les clients de nos clients, et donc nos clients. Indirectement, l’image d’une marque ou d’un organisme se trouve valorisée et son message amplifié. Un billard à 3 bandes en quelque sorte.

Mais la qualité et la variété de ces dispositifs ne doivent pas masquer la réalité du travail quotidien des agences comme le souligne Xavier Xiberras (Président et Directeur de la Création de BETC) qui ne souhaite pas que le Festival devienne un lieu où les annonceurs pourraient regarder des dispositifs « prototypes », à la marge.  Ou, comme l’écrit Leplanneur sur son blog :

« Le festival est comme un défilé de haute couture: on y voit des robes que pratiquement personne ne porte mais cela permet de mettre en avant les talents du créateur afin de vendre plus de sacs et de parfums. »

Néanmoins vous pourrez errer ici parmi les multiples catégories et visionner à loisir toutes ces réalisations, et même, faire une overdose d’intelligence, de créativité et d’innovation pour revenir chargé comme une pile en imaginant les dispositifs de l’année prochaine !

Gardez cependant à l’esprit le moment où il faudra expliquer à vos clients que tous ces dispositifs, certes très originaux, ne s’inscrivent pas dans le périmètre global ni les contraintes économiques et juridiques de leur projet… Vous avez 2 mois pour y penser !

 

 

Charger les commentaires

1

Commentaire

Laissez un commentaire :

  • (will not be published)