Interview BlogoStart’Up : Benoit Laurent pour TextMaster

0

textmaster logo

A l’occasion du dernier Demo Day by @xprime, nous avons accueilli Benoit Laurent, fondateur de Textmaster, une start-up spécialisée dans la traduction et la rédaction qui a récemment levé 1,6 millions d’€.

Bonjour Benoit, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Benoit LAURENT, 31 ans, webaddict passionné, papa de 2 enfants et fier pilote du navire TextMaster depuis le 1er jour. Avant cela, j’ai co-fondé Media No Mad, une startup spécialisée dans le tourisme et les réseaux sociaux. Et si on remonte encore plus loin dans mon CV, j’ai suivi un chemin un peu particulier puisqu’entre 2001 (date de mon dernier passage à l’école) et 2007 (début de Media No Mad), j’ai été tour à tour souffleur de verre, facteur, ouvrier, préparateur de commandes, cadre, responsable SAV d’une grande boite, chargé de production audiovisuelle et commercial.

 

Comment est né Textmaster ? Que proposez-vous ?

TextMaster est le fruit d’une rencontre entre 2 personnes, Thibaud Elzière (fondateur de Fotolia) et moi-même. Je suis arrivé vers lui avec l’idée de créer une place de marché dédiée à la rédaction, il a ajouté la dimension traduction et l’aventure a démarré concrètement avec l’arrivée des 2 autres associés, Alexandre Ponsin et Quentin Nickmans. Pour faire court et simple, TextMaster est l’équivalent d’une agence classique de traduction, rédaction ou correction mais nous tirons à 200% parti de notre connaissance du web pour améliorer et faciliter la rencontre entre des entreprises qui ont un besoin, et des professionnels qui ont capacité à y répondre.

Comment garantissez-vous une qualité optimale ?

Contrôle… contrôle… contrôle… Nous contrôlons en permanence la qualité du travail délivré par les auteurs. Notre équipe de language managers consacre 100% de son temps à relire les contenus, évaluer les candidatures, etc. C’est la clé de voûte de toute l’aventure TextMaster, en plus d’être à l’écoute de nos utilisateurs, clients et auteurs.

Quelle est la demande la plus incongrue que vous ayez eue en traduction ?

La commande la plus originale est venue très rapidement après le lancement. C’est un particulier qui a commandé la traduction de la notice de sa nouvelle télévision. La loi oblige les fabricants à fournir une doc en français mais visiblement, lui n’a pas eu cette chance. Espérons que depuis tout va mieux pour lui.

Plutôt langue de Molière ou langue de Shakespeare ?

Jusqu’à présent, j’ai toujours été à fond derrière Molière. Pas d’aversion pour Shakespeare et ses potes mais simplement aucune nécessité de m’y frotter autrement que pendant mes vacances. Mais ça change clairement depuis le début de TextMaster qui se développe vite en mode global et international. Et ça ne fait que commencer puisque d’ici 6 mois, je vais m’envoler (avec femme et enfants) vers New York pour mettre TextMaster dans des rails encore plus tournés vers l’international.

Retrouvez le compte-rendu du Demo Day sur Blogo et l’interview de Benoit par Frenchweb ci-dessous :


Benoît Laurent, co-fondateur de TextMaster par frenchweb

Charger les commentaires

Laissez un commentaire :

  • (will not be published)