Pago, du pur jus digital

Posté le 17 décembre 2012 dans Social Media , par Oriane - 1 Commentaire
pagology

Tout le monde connait Pago, la célèbre marque de jus de fruit servis dans les petites bouteilles vertes dans les bars et les restaurants. Perso, je suis fan des goûts fraise et framboise (on est fille ou on ne l’est pas :) ) A l’occasion de son lancement sur le digital, la marque a souhaité associer des blogs et nous a sollicités. Passage en revue de ses diverses actions !

Pourquoi ce lancement et cette opé de com ? la réponse avec Mary castel, Directrice Générale de Born to Run : « Tout le monde a une histoire avec Pago : terrasses, souvenirs de vacances ou d’enfance… Nous avons tous déjà goûté un jus de fruit Pago. Notre ambition est de replacer la marque comme un art de vivre. Cet art de vivre, c’est ce qu’on appelle entre nous la Pagology. »

Pago sur Facebook

Personnellement, la première chose à laquelle je pense lorsqu’on me parle de Pago sur le digital, c’est l’utilisation plutôt sympa et innovante qui a été faite de la Timeline, un exemple que je montre volontiers à mes étudiants pour illustrer l’usage croissant de l’image au sein de la communication d’une marque et son branding. Concrètement, Pago a recréé un arbre (rapport aux fruits, tout ça tout ça) pour son histoire avec, au niveau des racines, la naissance de Pago, puis son développement, illustré par le tronc et les branches. Plutôt sympa, original et visuellement réussi. Et parce qu’une image vaut mieux que de longues lignes d’explication, TADAM !

Et au fur et à mesure que vous dépliez l’arbre, les couleurs changent, un concept récurrent dans la communication de Pago.

L’autre utilisation de Facebook par Pago, c’est ce qu’ils appellent le flipbook ou comment, en jouant avec les flèches de son clavier, on peut voir se dérouler une histoire façon gif animé.

Enfin, last but not least, le moonwalk : là aussi, en faisant défiler les visuels, on voit le petit oiseau qui fait un moonwalk au travers des différents visuels présentant les parfums Pago. Admirez la jolie déclinaison de couleurs :)

Aujourd’hui, la page Facebook Pago France compte près de 6000 fans. Si elel est animée régulièrement, on note cependant un nombre d’interactions relativement faible avec sa communauté, tant en termes de like que de commentaires. La faute aux visuels, trop corpo et pas assez incitatifs à l’engagement ?

J’ai également du mal à comprendre pourquoi il aiment des pages de type « Batman: The Dark Knight Rises 2012″, « Eh merde, demain c’est lundi ». Que le CM les suivent, ok, mais impliquer la page, j’avoue ne pas trop comprendre l’intérêt tant en termes de com que d’image.

Enfin, on note que Pago a la volonté d’installer son concept de Pagology également au travers de vidéos directement postées sur Facebook (question, pourquoi ne pas avoir fait de chaîne Youtube pour profiter de la puissance de la plateforme tant en termes de visibilité que de référencement ?). Les vidéso sont propres mais très promotionnelles, pourquoi ne pas avoir organisé un jeu pour faire gagner la venue des experts chez de vraies gens ?

Pago sur Twitter

Selon le dossier de presse, la présence de Pago sur Twitter est motivée par le fait de « initier une conversation avec tous ceux qui, de près ou de loin, s’intéressent à Pago » et de « Partager, relayer les initiatives extérieures qui s’inscrivent dans cet art de vivre, leur donner de la visibilité, échanger avec leurs auteurs ». Une présence orientée vers la discussion et l’échange avec les consommateurs que je ne peux qu’approuver. En revanche, ce que je comprends moins, c’est pourquoi le compte Twitter n’est pas présent sur le site de la marque ? Autant il y a les pictos Facebook et Youtube, autant Twitter est le grand absent…

Concernant l’animation, je suis relativement déçue : la ligne éditoriale est la même que sur Facebook alors qu’avec la promesse du dossier de presse je m’attendais à autre chose, une prise de parole à part, des infos dédiées… Faire un compte Twitter qui renvoie systématiquement sur Facebook, je ne vois pas trop l’intérêt si ce n’est occuper l’espace. En revanche, le point positif réside dans l’interaction avec les twittos, même si parfois le ton est franchement décalé, cela a au moins le mérite d’exister.

Pago sur Instagr.am

Pago est également présent sur instagr.am, toujours dans cette logique de communication très visuelle. A noter qu’ils reprennent les mêmes visuels que sur Facebook (euh ?) mais aussi des visuels postés par les utilisateurs, ce qui est déjà nettement plus intéressant. J’ai l’impression que cela rentre dans le cadre d’un jeu-concours mais je n’ai pas trouvé d’infos complémentaires à ce sujet. Bref, si ça vous intéresse, c’est par là : http://instagram.com/pago_fr

D’un point de vue personnel, j’aurais pensé que le compte Pago aurait servi à nous montrer les coulisses de Pago : après tout cela sert à ça instagr.am, prendre des photos en mobilité, les retravailler pour les rediffuser. Pago étant sur la thématique du fruit et de la joie de vivre, il y aurait à mon sens moyen de faire une utilisation plus pertinente de ce média qu’une simple vitrine…

Pago sur Youtube

last but not least, Pago a aussi sa chaîne Youtube (ce qui contredit ce que je disais plus haut, mais pas tout à fait). Le compte est localisé en Autriche et relaye les vidéos publicitaires de la marque. L’habillage est très frais mais la mise à jour aléatoire. Pourquoi ne pas y avoir mis les vidéos présentes sur la page Facebook ?

En conclusion, de mon point de vue, Pago a amorcé sa présence sur différents médias avec un véritable concept, une identité de marque précise, qu’il faut aujourd’hui s’attacher à décliner au lieu de faire du copier-coller. je suis également étonnée de l’absence de Pinterest, sachant que la communication très visuelle de la marque pourrait parfaitement s’y prêter.

Je suis impatiente de voir l’évolution de la stratégie digitale dans les mois à venir :)

À propos de l'auteur

"Community Manager, j’overthink beaucoup trop"
1 commentaire
Ajoutez le votre
  1. Pago

    Merci de cet article !!
    Nous sommes sur Pinterest (depuis peu) et aussi Google plus.
    La page Youtube est la mauvaise, mais ceci dit, nous sommes peu actifs…

    Concernant l’aspect copier-collé FB/twitter, nous avions commencé dans un tout autre état d’esprit, mais les baisses budgétaires ont mis à mal cette strat, et nous finissons l’année un peu comme on peut.

    De la même manière sur Instagram, nous avons essayé de fédérer autour de sujets qui nous correspondent, plutôt qu’autour de nos propres publications, mais cela demande un lourd investissement, et nous oblige à alterner notre niveau d’implication…

    De la même façon concernant le like de certaines pages (The dark knight), ils correspondent généralement à des publications « actualités », en l’occurence une petites blague sur Batman qui buvait du Pago…

    Pour ce qui est du faible taux d’interaction, je vous trouve un peu dur : nous avons passé les 4 derniers mois à plus de 40% d’activité, sans investissement media.
    Mais il nous a fallu faire un peu de recrutement grâce à un partenariat avec 750gr, et effectivement certains fans sont du coup moins attachés à nos publications.
    D’autre part, vous êtes au courant du durcissement de l’algorithme de FB, et sans investissement pour supporter les publications, peu de fans les voient passer.

    Merci.

Laissez votre commentaire