Les internautes, les médias sociaux et la santé… quels usages ? – Social Media likes healthcare par PwC

0

visu2

Hier, nous avons détaillé rapidement les chiffres clés de l’étude sur la santé de PwC. Aujourd’hui, nous allons synthétiser l’étude sur les usages des médias sociaux par les internautes et notamment leur capacité à adopter les médias sociaux dans le contexte de la santé.

Si vous avez raté le billet d’introduction d’hier, je vous invite à aller lire les chiffres clés de l’étude sur les médias sociaux et la santé par PwC.

Rien de surprenant. Les jeunes ont clairement plus de facilité à exploiter les médias sociaux dans un contexte de santé. On regrettera de ne pas avoir plus de détails selon les âges.

Là on a les évidences : il aurait été intéressant de connaitre la même donnée par sexe, détaillée par âge et par situation familiale.
Par exemple, les parents sont-ils plus, ou moins, usagers des médias sociaux pour la santé que les célibataires ? De manière non surprenante, ce sont les répondants n’ayant pas eu d’éducation supérieure et/ou n’ayant pas de couverture maladie, qui consultent le plus les médias sociaux.

De manière intéressante, la majorité des consommateurs visionnent des avis et retours d’expériences et en second, presque à égalité, le vécu de membres de la famille ainsi que celui d’autres patients.

Les contenus vidéos et images publiées par d’autres patients viennent en dernier. On regrettera l’absence de données sur les contenus de marques. Les consommateurs attendent-ils et consultent-ils les contenus produits par des organisations ou, au contraire, attendent-ils uniquement des contenus réalisés par leurs pairs ?

Quand on entre dans le détail des activités engagées par les utilisateurs sur les médias sociaux, on remarque que les utilisateurs soutiennent principalement une cause ou commentent. La création de contenus n’est clairement pas la première activité menée, et la thématique l’explique parfaitement.

On y retrouve également des usages très anglo-saxons avec la possibilité de noter son médecin ou sa compagnie d’assurance.

Nos groupes de soutien aux patients sert comme réseau de conseil en temps réel. Ryan Paul, hôpital pour enfants de Boston

Ma synthèse, rapidement, rien de bien surprenant, mais des tendances chiffrées enfin. On sait clairement que le travail réaliser sur les médias sociaux, ne portera réellement ses fruits que dans quelques années, quand la génération ayant grandis avec eux sera parents.

2/5, la suite demain :

Et pour télécharger l’étude en entier ça se passe sur le site de PwC.

Charger les commentaires

Laissez un commentaire :

  • (will not be published)