The Sandy Project : le lolcat utile

0

chattv
Des noirs, des blancs, des tigrés… à poils courts ou à poils longs : les chats et le net, c’est une longue histoire. Impossible de passer à côté tant la divinité féline se partage, se tweete, se like et j’en passe. Vous en avez ras le bol et moi aussi, mais je vais vous demander un dernier effort parce que là, c’est pour la bonne cause.
Le chat de Sandy n’est pas spécialement beau, il n’écarte pas les pattes quand on lui gratte le ventre et en plus il parle avec une voix bizarre. Limite tête à claque. Oui sauf qu’au moins lui, il sert à quelque chose. Il tente de vous sensibiliser à une noble cause : la recherche contre le cancer.
Contre le cancer de sa maîtresse plus exactement, Sandy Kybartas. Cette directrice artistique et productrice a travaillé pour le cinéma, la télévision et le théâtre dans le monde entier. Une belle carrière donc, mais qui s’arrête brusquement en mars 2011 quand on lui diagnostique un cancer du sang incurable : le Myélome Multiple.  Et le cancer, on le connait le fourbe… Il arrive comme ça, de nulle part et PAF, verdict : plus que 5 ans à vivre pour Sandy. Alors que faire ? Attendre passivement ? Parfaitement impensable pour Sandy qui décide de remuer ciel, terre et toile (via son chat s’il le faut) pour mobiliser et appeler au don.
Oui, car si l’espoir est mince pour Sandy, il l’est moins pour la recherche. Elle travaille actuellement sur des cellules tueuses naturelles, les NK92, qui se sont révélées extrêmement efficaces dans le traitement de ces pathologies. Évidemment, la recherche coûte cher et on imagine bien que les seules économies de Sandy ne suffisent pas à la financer.
La solution : mobiliser. Et un max de mobilisation à moindre coût, cela vous fait penser à quoi ? A Internet évidemment, bravo.
Sandy a donc créé un dispositif digital malin et complet pour informer et sensibiliser : thesandyproject.com

Vidéo + chat : elle a tout compris Sandy. En plus, son chat à elle, n’est pas vraiment comme les autres chats du net, les lolcats comme on dit. Celui-ci n’a pas la tête coincée dans une tranche de pain et ne fait aucune allusion à Star Wars.
Celui-ci, il parle. Il vous parle. Sur un ton un « poil » sarcastique en plus. Des chats qui pleurent, qui chantent, qui tombent, qui dansent ou qui prient, c’est du déjà vu. Mais un chat qui se moque des autres chats et qui vous fait réfléchir ?
Alors bon, soyons honnête, la réal n’est pas non plus à tomber à la renverse, (le comble pour une productrice, soit dit en passant) mais moi j’aime les chats et j’aime bien qu’on me parle mal donc  j’adhère. Pour une fois qu’un lolcat sert à quelque chose…
Charger les commentaires

Laissez un commentaire :

  • (will not be published)