Les flashcodes: un peu plus qu’une simple tendance

4

flashcode

Les flashcodes, vous connaissez forcément … Ce sont ces petits pictogrammes un peu étranges, composés de carrés et pouvant être décodés par des smartphones disposant du lecteur approprié.
Pour avoir un lecteur, vous devrez télécharger une application spécifique disponible notamment sur les plateformes Samsung Apps, App Store  et Android Market ; ou envoyer un SMS et en retour, vous recevrez un lien de téléchargement.

Les flashcodes … Comment ça marche ?

Une fois votre téléphone équipé, il vous suffira de lancer l’application et de viser le Flashcode avec votre écran.
Et en un instant vous accéderez au site internet – aux contenus dédiés …

Les flashcodes … une utilisation réservée aux geeks ?

Mais pas du tout … Ou alors sommes nous tous un peu geeks ?… Voici quelques exemples d’utilisation de flashcodes, qui vous le verrez permettent d’offrir une expérience riche, originale et complémentaire aux utilisateurs en situation de mobilité.

Des codes barres mobiles ?

L’utilisation des flashcodes en grande surface devient un atout de vente supplémentaire ! Mesdames … Comment choisissez vous votre vin ? L’étiquette rose vous parle plus que le cépage?… La Cave Rocca Maura l’a bien compris et lance une cuvée que l’on pourrait qualifier d’interactive… Un flashcode situé sur la bouteille permet aux consommateurs de découvrir et comprendre le vin qu’ils s’apprêtent à déguster.

Et si l’on rendait la visite de notre patrimoine culturel interactive ?

Les châteaux de la Loire modernisent leur communication. 4 châteaux : Blois, Chambord, Cheverny et Chaumont ont lancé une campagne de communication au ton décalé et annotée de flahscodes sur Paris et sa région.

En le flashant, l’utilisateur découvre un site mobile comprenant :

  • des entrées à gagner via un jeu concours
  • l’agenda des manifestations à venir
  • des pages spécifiques par châteaux permettant de présenter le monument en détail
  • des liens vers les différents supports interactifs

Les flashcodes se portent…

Voici une intégration originale et sexy de flashcodes. Regardez ce joli tee-shirt, gracieusement porté.

L’artiste et designer Chris Lamberth met en valeur des QRcodes sur ses créations… Parfaitement lisibles, ceux-ci renvoient sur le blog de l’artiste, lequel  présente son portfolio et créations.

La drague affichée ?!

Pour reprendre la baseline du site : « Souriez, on va flasher sur vous… » Premier conseil messieurs, rendez-vous dans la salle de sport la plus proche de chez vous pour une petite séance d’abdos, histoire de mettre le tee-shirt en valeur.

Enfin, créez votre flashcode en renseignant (sans erreur, c’est mieux) vos informations personnelles : Adresse Facebook – Mail – téléphone etc.
Puis, arborez fièrement votre T-shirt dans des endroits stratégiques et … N’oubliez pas Souriez 😉

Un des derniers exemples en date :

Dans la nuit de dimanche à lundi, des affiches énigmatiques ont vues le jour dans 6 villes françaises : Paris, Lyon, Bordeaux, Grenoble et Nice.
Pas de logo, aucune mention sur l’affiche, mais de quoi s’agit-il ?

Tout simplement du PCF qui organise sa campagne pour les cantonales ! Une façon originale de présenter son parti à un électorat plus jeune…

Réel atout ?

Comme nous venons de le voir à travers ces quelques exemples, les flashcodes ont une portée marketing intéressante puisqu’ils permettent entre autre de :

  • Dispenser des contenus incitatifs : promotions – concours
  • Répondre à un besoin d’information immédiat 
  • Proposer une expérience de marque en situation de mobilité
    • Sources : Mashable – 01net.com – Flyte

Charger les commentaires

4

Commentaires

  1. francois Répondre

    Bonjour,

    Il ne faut pas confondre Flashcode et QRcode…
    En effet le flashcode est un format propriétaire alors que le QRcode est un format libre.
    Il faut ensuite bien mesurer l’enjeu du contenu lié à ces codes.
    En effet un contenu non optimisé, donnera une expérience utilisateur médiocre (un lien vers un site internet « standard », qui mettra de longue minutes à charger…)
    Enfin, il faut bien prendre en compte la complexité d’avoir un rendering correct sur l’ensemble des smartphones du marché et de la capacité des différents scanner (i-nigma, barcode scanner, QuickMark, Beetag…) à lire et interpréter certains code barre.

  2. Lucas Répondre

    Le terme Flashcode semble être perçut par nombre de personnes comme une appellation générique pour l’ensemble des code barre, en somme le « Frigidaire » du 21eme siècle :).

    Je suis de votre avis concernant le fait que l’expérience utilisateur ne doit pas s’arrêter à un simple code barre mais se prolonger avec entre autre un site mobile optimisé (cf la campagne Qr Code du PCF).

    En revanche je connais mal les difficultés de rendering en matière de code barre, auriez vous connaissance d’un article traitant de ces difficultés ?

    Cordialement,

    Lucas

  3. Caroline Répondre

    tout à fait d’accord avec vous sur le fait que le flashcode ne doit être utilisé tel un artifice, il est impératif de proposer un dispositif mobile de qualité et/ou incitatif. Encore une fois tout dépend de la problématique

    Pour le rendering, je n’ai pas assez d’information pour te répondre. Ce point serait à creuser

  4. Gil FOURGEAUD Répondre

    Je pense qu’il est un peu tard pour faire rentrer dans la tête des gens que Flashcode est une marque (comme Frigidaire ?)

    Afin de répondre à certaines questions, je vous apporte des précisions quant au mot « Flashcode ».

    Le nom « Flashcode » est déposé à l’INPI – Numéro : 7477921 dont à l’instar de Frigidaire, on va éviter les problèmes … cf http://www.qrdresscode.com/article-flashcode-abus-de-langage-made-in-france-56503564.html

    MIEUX VAUT PRIVILÉGIER LE QR CODE … EXPLICATIONS :

    Comparatif succinct des deux formats QRCode vs Flashcode :

    Flashcode :
    – Norme Française uniquement
    – Format : Propriétaire (sur base Datamatrix)
    – Capacité : 2355 alphanum.
    – Ouverture : Fermée et cryptée
    – Choix : des opérateurs français…
    – Qté prévue : ?
    – Usage : local France

    QRCode :
    – Norme : Internationale
    – Format : standard ISO
    – Capacité : 4296 alphanum.
    – Ouverture : Totale et libre
    – Choix : des usagers…
    – Qté prévue : des milliards…
    – Usage : mondial

    Les expériences passées ont montré que les modèles ouverts quels qu’ils soient survivent toujours face aux modèles fermés. Gageons que l’histoire donnera raison à la sagesse, ne nous isolons pas, adoptons tous un code barre international ouvert et gratuit comme le QRCode, compatible avec tous les mobiles et avec tous les touristes du monde entier qui visitent notre beau pays…

    En savoir plus sur le QR Code : http://www.qrdresscode.com/pages/Definition_QR_code-3409034.html

    … On se retrouve donc maintenant avec un nom générique, le Flashcode, qui ne veut plus rien dire d’un point de vu technologique. Une chose est presque sure : la technologie « fermée » Flashcode est en voie d’extinction…

    Alors comment appeler cette Technologie 2D ?

    Tags ! Appelons-le TAGS !
    Ça regroupera Flashcode, QRCodes et consors …

    Vos paupières deviennent lourdes … Vous oubliez le terme « Flashcode » … il n’y a plus que « TAGs » dans vos esprits … Vous avez dit « Tags » ? Bravo, vous êtes prêts pour le QRMobile ! …. Des questions ?

Laissez un commentaire :

  • (will not be published)