Nintendo : retour sur un mythe du jeu vidéo

4

nintendo

A l’occasion de la sortie prochaine de la Nintendo 3DS, voici un petit retour sur l’histoire de la firme nippone qui a marqué le marché des consoles et des jeux vidéos.

Nintendo est un pionnier dans le monde des jeux vidéo, l’entreprise a beaucoup innové mais n’a pas toujours connu le succès, retour sur les origine du papa de Mario.

Nintendo fut créée en 1889 au Japon sous le nom de Nintendo Koppai, il s’agit au départ d’une petite entreprise familiale qui conçoit et vend des cartes à jouer. L’entreprise devient rapidement leader dans le secteur au Japon. Les successeurs du créateur ont fait grandir Nintendo en se lançant dans différents secteur comme l‘agroalimentaire ou l’hôtellerie. C’est en 1969 que Nintendo Co. Ldt. ouvre sa filiale « Games » : c’est la que l’histoire commence vraiment!

Nintendo développe d’abord des jeux pour bornes arcades avant de commercialiser en  1977 sa première console baptisée Color TV Game 6. Elle se branche sur le téléviseur et possède un jeu unique « tennis light », décliné sous plusieurs variantes. La console possédant deux molette permettait de s’affronter à deux!

En 1980, Nintendo lance les Games & Watch. Ces consoles miniatures qui tiennent dans la poches sont déjà équipées d’écrans à cristaux liquides et permettent de jouer les personnages mythiques de Mario ou Donkey Kong.

Le succès commence réellement dans les années 80. Nintendo connait son premier gros succès en 1983 avec la Famcom (Family Computer), connue en Europe sous le nom de Nintendo Entertainment System ou NES. C’est sur cette console 8 bits que naîtront les grosses licences telles que Metroid, la trilogie Super Mario Bros ou encore The Legend of Zelda ! A cette époque Nintendo contrôle 90% du marché des consoles.

En 1989 Nintendo assoit encore plus sa domination en commercialisant l’un de ses plus gros succès : La Game Boy. Accompagné du jeu Tetris, la console portable fait un carton et ouvre la voie vers de nombreuses innovations qui suivront telles que la Game Boy Pocket ou la Game Boy Color (en 1996 et 1998).

Devant la réussite grandissante de Sega (avec sa Megadrive), Nintendo réagit et lance en 1990 la Super Nintendo, console 16 bits. Des hits comme Street Fighter, The Legend of Zelda ou encore Super Mario Kart assurent un énorme succès à la console. La console laisse entrevoir les prémices des jeux  en 3D et la manette impose les standards des 4 boutons de droites, de la croix directionnelle et des boutons L et R.

La décennie 1995-2005 est synonyme de perte de vitesse pour Nintendo, à l’image de la console Virtual Boy, qui fut un échec commercial (même pas sortie en Europe). En 1997 sort la Nintendo 64 avec deux ans de retard ce qui rend les performances de la console 64 bits moins impressionnantes que lors de son annonce en 1993. Le marché est alors dominé par la Playstation de Sony. La 64 n’est pas un échec et la firme se maintient tout de même grâces à des succès comme Mario Kart 64, Goldeneye ou les ventes de Game Boy.

Nintendo continue d’innover sur le marché des consoles portables en sortant en 2001 la Game Boy Advance, plus puissante que la Super Nintendo, elle sera un énorme succès. Elle sera suivie en 2003 par la Game Boy Advance SP.

A la même époque Nintendo veut revenir sur le marché de la console de salon et concurrencer la Playstation 2 et la X-Box de Microsoft. En 2002 débarque la Game Cube. C’est la première console Nintendo qui abandonne les cartouches au profit des mini DVD. La plate forme 128 bits connaîtra le succès grâce à des titres comme Resident Evil (dont Nintendo a l’exclusivité), Metroid Prime ou Animal Crossing.

2005 marque le véritable retour au succès pour Nintendo avec le lancement de la DS suivie en 2006 par la DS lite. Cette console portable au design attrayant et à la technologie innovante portera le succès de Nintendo grâce de nombreux jeux (Pokemon Diamant et Perle, Professeur Kawashima, Nintendogs). La nouvelle mouture baptisée DSi sort en 2009 et monte les ventes de la DS à plus de 100 millions d’exemplaires.

C’est enfin en 2006 que Nintendo va frapper un grand coup avec la sortie de la Wii. Ce succès commercial va ramener la marque au tout premier plan. La console s’adresse à toutes les générations et développe des jeux pour toute la famille. Parmi les grands succès on peut citer Mario Kart Wii, Mario Galaxy et des jeux concepts comme Wii sports ou Wii Fit.

Comme annoncé en début d’article, la Nintendo 3DS débarque en mars. Voici encore une belle innovation pour Nintendo! La future console portable 3D ne nécessite pas de lunettes spéciales et offre une expérience visuel unique. On y trouvera des titres (en 3D bien sur) comme Resident Evil, Zelda, Lego Star Wars, Mario Kart, Rayman ou Street Fighter. Il faudra compter 250€ pour la console et environ 50€ par jeu.

Avant de se quitter, voici une petite vidéo très sympathique pour illustrer tout mon propos et le compléter avec les autres consoles développées au cours de l’histoire du jeu vidéo (c’est d’ailleurs le titre de la vidéo!) Enjoy!

Charger les commentaires

4

Commentaires

  1. wabstemer Répondre

    ahhh…souvenirs…
    quelqu’un se souvient avoir eu ce robot sur la 8bits, relié à un jeu de plateforme, qui faisait tourner des toupies?
    gyromite????? quoi? je suis le seul?

Laissez un commentaire :

  • (will not be published)